Premier concours international de la FISAE pour les ex-libris créés sur ordinateur, 2004

  home


Le premier concours international de la FISAE pour les ex-libris créés sur ordinateur a eu lieu en 2004. Il a remporté un grand succès. Ci-dessous vous trouverez le rapport du Président du Jury; des résultats comparatifs détaillés (par pays, etc.) sont disponibles sur le site de la Société d'exlibristes d'Ankara, à l'adresse www.aed.org.tr, avec la liste des artistes qui y ont pris part.


Rapport du Président du Jury


Lors du 29e Congrès de la FISAE à Frederikshavn en 2002, la décision a été prise d'organiser ce concours. J'ai eu le plaisir et l'honneur de pouvoir réunir dans le jury un groupe exceptionnel d'experts, dont cinq professeurs d'arts graphiques:  Françesc Orenes, de la Faculté des Beaux-Arts, Université de Barcelone; Hasip Pektas, Faculté des Beaux-Arts, Université d'Ankara; Rastko Ciric, Faculté des Arts Appliqués, Université des Arts de Belgrade; Martin Baeyens, de l'Académie Royale des Beaux-arts,  Ghent; Henry Klein, Ecole des arts graphiques, Los Angeles. Il y avait un directeur de musée (Tony Oost, Musée de la Ville de St. Niklaas, Belgique) et quelques experts et collectionneurs d'ex-libris de premier rang (Olli Ylonen, Finlande; Luc van den Briele, Belgique; le Professeur W. E. Butler, Londres). La réunion du jury a eu lieu à Wels, lors du Congrès de la FISAE.

Le premier prix a été très généreusement offert par M. Bruno de Smet, en mémoire de son frère cadet Jean-Pierre De Smet, un collègue de Martin Baeyens à l'Académie Royale de Ghent. Il enseignait le design sur ordinateur et est mort très jeune d'une tumeur au cerveau. Le deuxième prix a été offert par Edmond Avakian, un grand joailler genevois. Les deux troisièmes prix ex-aequo ont été offerts par la Société Finlandaise d'ex-libris et par le Musée de Sint Niklaas. Un prix spécial pour la meilleure technique mixte dans laquelle l'ordinateur jouait un rôle central a été offert par les membres du jury. Enfin, la Fondation FINALE de Lausanne a offert un prix spécial pour le meilleur ex-libris sur un thème érotique.

Pour un premier événement du genre, la réussite est indéniable: 347 artistes de 34 pays ont soumis un total de 1169 ex-libris au concours. La qualité du matériel reçu a été en général très bonne, avec  peu de pseudo-exlibris ou de pièces en hommage à des personnalités célèbres. J'ai l'impression que presque aucun amateur ne s'est lancé à improviser une vignette, et un survol des biographies a montré qu'il y avaitune majorité d'étudiants en beaux-arts et arts graphiques, et un nombre élevé de professionnels. Une centaine de participants étaient originaires de Turquie - un reflet de l'admirable travail de dissémination d'informations sur l'ex-libris effectué par notre ami Hasip Pektas. Un autre groupe de très grande qualité qui a raflé plusieurs prix et diplômes est celui des élèves de Martin Baeyens. Environ 70% des participants avaient moins de 40 ans... mais le plus vieux en avait 76!

Le jury a eu une tâche difficile, d'autant plus que les critères de concours étaient encore assez personnels et indéfinis. Naturellement, le critère de base est de voir quels sont les meilleurs ex-libris, c'est à dire les pièces qui fonctionnent comme marques de propriété et peuvent se coller dans des livres. Mais avec les computer graphics - pour reprendre le terme anglais familier,- je crois que les choix ont été conditionnés par la technique, de la même façon qu'en jugeant des ex-libris lithographiés l'on regarde d'abord quel est le meilleur ex-libris, puis quelle est la meilleure litho. Dans les derniers vingt ans, les logiciels de design et traitement d'images se sont beaucoup perfectionnés, en particulier la gamme Adobe (Photoshop, Illustrator, In-design, etc.) mais aussi d'autres tel CorelDraw, etc. l'utilisation de couches et de degrés de transparence permet à l'artiste de fondre ensemble des éléments qu'il capture ailleurs et d'autres qu'il élabore sur l'écran. Il n'y a plus d'excuse pour une mauvaise typographie ou une mise en place autre que parfaite. Bien qu'il subsiste quelques problèmes de maîtrise des couleurs (surtout de calibration d'écrans), ils deviennent rares. Aussi, les procédés d'impression se sont perfectionnés et même les gros papiers à gravure peuvent recevoir jets d'encre ou laser. Donc l'image offerte à l'observateur, telle qu'une peinture ou une estampe traditionnelle, devrait être cohérente, 'vraie', débarrassée d'effets inutiles et avoir un sens - c'est à dire être aiguisée et ajustée pour atteindre l'objectif que l'artiste s'est fixé au départ.

Les lauréats sont les suivants:
Premier prix (Prix Jean-Pierre De Smet): Debora Lauwers (*1982) Belgique
Deuxième prix (Prix Avakian): Natalia Lamanova (*1964) Russie
Prix spécial de la Société d'exlibristes de Finlande: Kim Brusten (*1981) Belgique
Prix spécial de la Ville de Sint-Niklaas: Mine Saraç: (*1971) Turquie
Prix spécial pour technique mixte où l'ordinateur a joué un rôle essentiel: Onnik Karanfilian (*1963) Bulgarie
Prix de la Fondation Finale, Lausanne: meilleur ex-libris érotique: Ozan Ayitkan (*1980) Turquie
Diplômes d'honneurs:
Dries Ameel (*1981) Belgique
Müjde H. Ayan (*1972) Turquie
Lütfiye Aydogdu (*1977) Turquie
Erdal Aygenç (*1959) Turquie
Evgenij Bortnikov (*1952) Russie
Ilknur Dedeoglu (*1974) Turquie
Anke De Scheemaecher (*1981) Belgique
Ali Dogan (*1969) Turquie
Goedele Goegebuer (*1979) Belgique
Kate Leavitt (*1953) U.S.A.
Daan Linsen (*1980) Belgique
Tongbin Liu (*1972) Chine
Nele Marcel (*1982) Belgique
Javier Mazzeo (*1968) Argentine
Havasi Tamas (*1972) Hongrie
Elif Varol Ergen (*1977) Turquie
Mikhail Verkholantsev (*1937) Russie
Katinka Wuytack (*1982) Belgique

L'on doit espérer que l'exposition résultant du concours (qui a déjà ouvert ses portes à Sint Niklaas avant même la réunion du jury!) voyagera de par le monde. Elle sera présentée à Barcelone et à Ankara plus tard cette année. La gamme d'ex-libris qu'elle contient démontre qu'il n'y a aucune raison de croire qu'il est impossible de produire des ex-libris magnifiques en utilisant la technologie digitale.

En tant que président du jury, je tiens à remercier les sponsors et  tous ceux qui ont rendu cet événement possible.

Benoît Junod




  home

copyright (C) bjunod 2005, All rights reservedback to top